L’atelier d’art le plus ancien du Nunavut va acquérir un nouvel espace : le Centre culturel et l’Atelier d’Estampe Kenojuak Ashevak ouvriront en 2016

Étiquettes

, , , , , , , , , , ,

Texte de SARAH ROGERS, traduction française par Aurélie Maire

Source : NUNATSIAQ NEWS: Nunavut, June 02, 2014, http://www.nunatsiaqonline.ca/stories/article/65674a_new_space_for_nunavuts_oldest_artists_studio/

07-09_large

Carried away par Kenojuak Ashevak, lithographie, 2007, Cape Dorset

L’un des ateliers d’art de l’artiste la plus connue du Nunavut [Kenojuak Ashevak] bénéficiera de nouveaux locaux. Les locaux de la West Baffin Eskimo Co-operative de Kinngait (Cape Dorset), inaugurés en 1959, sont les ateliers d’estampes professionnels les plus anciens du Canada. Aujourd’hui, ces ateliers sont dans l’attente de nouveaux locaux. Kenojuak_centre

Le futur Centre culturel et l’Atelier d’estampe Kenojuak (IMAGE COURTESY OF PANAQ DESIGN)

« Ces bâtiments qui servent d’ateliers commencent à être vieux. Ils ont été mis en service dans les années 1970 », dit Jimmy Manning, ancien directeur retraité de l’atelier et artiste de Cape Dorset. « Ils ne sont pas conformes et commencent vraiment à être désuets. C’est l’une des raisons pour lesquelles les gens se sont mis à parler de nouveaux studios, associés à un centre culturel. »

Les huit à dix artistes qui travaillent chaque jour dans les deux ateliers de la coopérative (l’un dédié à la gravure sur pierre et l’autre à la lithographie) bénéficieront d’un nouvel espace de création, alors que les jeunes artistes produisent des œuvres de plus grandes dimensions, selon [Jimmy] Manning.

L’autre partie du projet concerne un centre culturel où la coopérative projette d’exposer une collection permanente qui, jusqu’à présent, a été diffusée entre le Nunavut et le sud du Canada.

« Nous avions eu cette idée de centre culturel au milieu des années 1980, mais cela n’avait pas abouti », explique [Jimmy] Manning. « Des années plus tard, nous étions convaincus de la pertinence de ce projet et l’examinions à nouveau. C’est également devenu une nécessité pour la communauté  »

En 2016, la coopérative espère ouvrir son nouveau Centre culturel et Atelier d’Estampe Kenojuak, de 10 000 pieds carrés. Comme le suggère son nom, le nouvel espace sera dédié à la création artistique, à la vente d’art, ainsi qu’à la préservation du patrimoine culturel et historique de la communauté.

CD1202-2T_large

Mother earth par Kenojuak Ashevak, gravure sur pierre, 1961, Cape Dorset

Le nom du nouveau Centre honore la vie de l’un des résidents de Kinngait les plus connus : la célèbre artiste Kenojuak Ashevak, décédée en 2013. [Jimmy] Manning dit que la décision de nommer le Centre [Kenojuak] Ashevak est une manière d’honorer l’un des artistes les plus appréciés, tout en lui donnant le nom d’une personnalité que tous les visiteurs du monde entier connaissent.

Mais le nouveau Centre [culturel] et atelier d’estampe ne bénéficie pas encore des 7.5 millions de dollars [5.07 euros] nécessaires à sa construction. [Jimmy] Manning qui est le résident de la Fondation de l’art inuit (Inuit Art Foundation, IAF) était à Toronto le 29 mai dernier pour présenter le projet à des investisseurs potentiels.

La Fondation de l’art inuit, qui supervise la levée de fonds dans le Sud, a reçu 200 000 dollars [enviorn 135 000 euros] de dons cette semaine, en provenance de la Canadian Imperial Bank of Commerce et de la TD Canada Trust. D’autres fonds sont issus de Nunavut Tunngavik Inc., qui a versé un million de dollars [près de 700 000 euros] pour le nouveau Centre, ainsi que le gouvernement fédéral canadien et territorial du Nunavut qui ont promis des montants d’argent non précisés pour le projet.

CD12-07-2T_large

Alerted birds par Kenojuak Ashevak, eau forte & aquatinte, 2013, Cape Dorset

Le bâtiment a été dessiné par Iqaluit’s Panaq design et une firme d’architectes de Montréal, Fournier, Gersovitz, Moss, Drolet et Associés (FGDMA), qui ont élaboré le projet de construction de l’aéroport jaune d’Iqaluit et plus récemment, plusieurs nouveaux locaux aéroportuaires au Nunavik. Le design du nouveau Centre sera un point central pour la communauté et les visiteurs, dit Maud Francoeur, architecte à FGDMA et collaboratrice du projet. Le bâtiment est coloré et ludique, ce qui reflète la nature de ses activités à l’intérieur, selon elle.

« Le Centre est conçu pour fonctionner comme un panneau d’affichage quand on arrive de l’aéroport », explique [Maud Francoeur], « les panneaux métalliques et colorés, créés par les artistes locaux, annonceront la présence du Centre, depuis différents points de vue de la communauté. Les utilisateurs et les visiteurs entreront par l’entrée principale du Centre culturel. C’est de là que les visiteurs auront une vue immédiate sur les salles d’exposition, les œuvres, la boutique et le bureau d’information. De larges fenêtres ouvertes sur la terrasse offriront une vue panoramique de l’île tout autour, un autre point d’attraction important. »

cultural_centre570

Intérieur du futur nouveau Centre culturel et atelier d’estampe Kenojuak. (IMAGE COURTESY OF PANAQ DESIGN)

Toutes les estampes sont disponibles sur notre site web: http://inuitartprints.com/collections/cape-dorset-prints-kingait-prints