« Je n’ai jamais appris comment parler anglais. De même, on ne m’a jamais enseigné comment être un artiste, mais j’ai essayé de moi-même en faisant ce que je pensais. Je ne suis pas vraiment un bon artiste, mais j’ai essayé.  […] Quant j’étais petit, j’avais l’habitude de m’exercer à sculpter. Je n’ai commencé à dessiner sérieusement que lorsque le dessin a été encouragé à Panniqtuuq par Gary Magee.
Avant cela, j’avais l’habitude de dessiner sur la fenêtre de ma tente quand elle était gelée. La fenêtre était faite avec l’intestin séché d’un phoque barbu. J’utilisais mes doigts pour dessiner différentes sortes d’images. Je n’ai jamais vraiment pensé à utiliser des crayons et du papier parce qu’il était difficile de se procurer du papier à dessin.
Je dessine habituellement  des choses qui font sens, et pour moi, le dessin fait habituellement sens si l’on a expérimenté soi-même ce que l’on dessine. Cela pourrait ne pas avoir de signification pour quelqu’un d’autre, mais je dessine ce que j’ai fait. Il semble être convenable de dessiner quelque chose même si cela a l’air triste, pourvu que ça se soit vraiment passé. J’ai entendu dire que tous mes dessins devraient avoir l’air joyeux. Je dessine ce qui est arrivé au cours de ma vie, pas seulement le bonheur.
J’aime aussi réaliser des dessins qui représentent le chamanisme parce que j’ai entendu parler du chamanisme par mon père. Mon père vivait au temps du chamanisme et j’ai appris au sujet du chamanisme par mon père, alors qu’il me racontait des histoires.
J’ai également l’habitude de représenter les Inuit et l’existence qu’ils menaient autrefois. Ainsi, le véritable mode de vie Inuit peut être vu plus clairement par l’intermédiaire du dessin et de la sculpture. Lorsque l’on réalise ces dessins, cela nous rappelle ce mode de vie. L’image peut simplement ressembler à un dessin, mais dans mon esprit cela suit l’ancien mode de vie Inuit et la façon dont ils vivaient autrefois.
Quand je vais naviguer en été, j’ai souvent des idées pour mon travail. Lorsque l’on voyage à l’extérieur, cela nous rappelle quelles sortes de choses nous devrions dessiner. C’est généralement de cette façon que j’ai des idées pour dessiner. »

(extrait traduit de l’inuktitut)

Lypa Pitsiulak qui est un artiste de renom, est né le 21 avril 1943 et s’est établi à Panniqtuuq (Île de Baffin, Nunavut) en 1967 où il vit, sculpte et dessine.

Référence :
Pitsulak, Lypa, « My ideas come from up in the air », in Latocki, B. (éd.), 1983, Baffin Island. Winnipeg, The Winnipeg Art Gallery, pp. 11-19.

Publicités