Mots-clefs

, , ,

Kangiqliniq est une communauté (village) localisé sur la côte Ouest de la Baie d’Hudson. Kangiqliniq signifie en inuktitut « la baie »; Rankin Inlet est son nom anglais. La communauté a ainsi été nommée par les propriétaires de la Mine Rankin Inlet qui produisait entre 1957 et 1962 du nickel et du minerai d’or et de cuivre. La mine était alors le plus important employeur de mineurs dans l’Arctique canadien.

 

Kangiqliniq est un centre gouvernemental majeur au Nunavut.  En 1995, lors du plébiscite pour la désigner la capitale du Nunavut, Kangiqliniq a été vaincue par Iqaluit. Lors du recensement 2006, la population était de 2358 personnes, ce qui représente une augmentation de 8,3% par rapport au recensement de 2001. (Statistiques Canada).

 

Kangiqlinirmiut (les habitants de Kangiqliniq) partagent leur production artistique entre la céramique, la sculpture, l’estampe, le dessin, l’aquarelle et les pièces coulées en bronze. Alors que les arts sculptural et graphique commencent à se développer dans les années 1950, un premier atelier de céramique est inauguré en 1963 et fonctionne jusqu’en 1977. L’atelier actuel a été ouvert dans les années 1990 par une nouvelle génération d’artistes.

 

Des sculpteurs comme George Arlook, John Tiktak, Hunter Toonoo travaillent avec de la stéatite et de la serpentine (pierre dure verte ou noire) aussi bien qu’avec de l’ivoire et de la céramique. Ils sont largement admirés pour leurs représentations sculpturales de corps et de visages humains et de formes organiques, illustrant des thèmes traditionnels selon un style novateur.

 

 

Référence Internet :

Kangiqliniq :http://www.rankininlethotel.com/rankin-inlet-inuit-art.htm

Publicités