Mots-clefs

, , ,

Avant qu’ils n’adoptent le christianisme, les Inuit pratiquaient le chamanisme. La croyance dans les esprits des tous les êtres vivants – humains, animaux, plantes, terre – était forte et influençait le comportement social. Presque tous les esprits étaient liés à l’environnement et le chamane pouvait intercéder auprès d’eux. Peu à peu, le chamane a perdu de son influence à cause de l’importance de plus en plus grande que prenait la religion européenne.

 

Les chamanes étaient bons ou mauvais selon leur nature. On avait peur des chamanes malintentionnés qui professaient uniquement le mal et qui étaient même prêts à commettre des meurtres. Les bons chamanes qui aidaient les autres, principalement en les guérissant, faisaient moins peur, mais étaient quand même respectés.

 

Dans la plupart des camps, les chamanes pouvaient prédire si la chasse serait bonne pendant l’année. Si la chasse ne s’avérait pas prometteuse, les habitants du camp devaient suivre certaines règles et ne manger, par exemple, que de la viande bouillie pendant un certain temps. Il suffisait qu’un seul membre du camp désobéisse pour que la sombre prédiction du chamane devienne réalité. Pour devenir chamane, il fallait être choisi par un autre chamane et être son apprenti pour apprendre comment acquérir les pouvoirs chamaniques.

 

De nos jours, les anciens racontent qu’ils ont entendu parler des chamanes par leurs parents et grands-parents, mais ont très peu de souvenirs à leur sujet. Pourtant, on raconte encore des histoires de chamanes qui ont guéri des malades ou ressuscité des morts. Mais de nos jours, on n’entend rarement parler de chamanisme dans les communautés inuit et les pratiques qui lui sont associées ont presque toutes disparues; même si d’après différentes personnes, les chamanes existent encore dans les territoires inuit. Les Inuit sont maintenant très attachés à la Bible ; ils sont de confession anglicane, catholique, baptiste ou autre, selon la confession qui a été introduite dans le camp ou la communauté par le premier missionnaire.

 

Le chamanisme reste néanmoins très présent dans la création artistique ancienne comme contemporaine, avec des représentations d’esprits humains ou animaux, en transformation ou non, et de chamanes jouant du tambour par exemples. Il s’agit d’une source d’inspiration majeure et inépuisable pour les artistes inuit.

 

Publicités